Jeune Flaneur

Le blog d'un parisien qui te parle mode, lifestyle, voyage et culture.

Outfit de flâneur #2

Imran X Pyjama Muji

La saison estivale arrivée, l’heure est aux changements des habitudes vestimentaires.

Les bras et les épaules se dénudent, les chevilles perçoivent enfin la lumière du jour et les jambes sont en proie aux caresses du vent.

A cette période de l’année, je nourris une aversion particulière pour certaines de ses habitudes. En effet, l’une d’entre elles est le short ; pourtant un incontournable de la saison. Ma morphologie singulière ne me permet pas d’apprécier cette pièce et son esthétique particulière. Ainsi, je n’en porte que très rarement, y préférant un jean destroy où un pantalon en tissu.

Néanmoins, je fus résolu à remédier à ce manquement. Je me mis alors en quête d’une alternative à cet inconfort que représentait cette pièce incontournable de l’été.

De cette manière, je questionnai dès lors mon dressing sur la pièce qui était la plus à même de répondre à ce besoin. Après quelques expérimentations dont le fameux recyclage de jean qui, après quelques coups de ciseaux, devint un short, je fus frappé lors de mes recherches par un ensemble laissé à l’abandon au fond du placard.

Cet ensemble rayé que je me suis procuré chez Muji, digne d’un uniforme de prisonnier n’était autre qu’un pyjama. Ce dernier composé d’un kimono et d’un short nourrissait mon obsession (pour les kimonos) et ma quête (de short). C’est alors que je décidais d’utiliser cet ensemble non pas dans son cadre prédéfini de tenue d’intérieur mais bien en tant que tenue d’extérieur, un jour d’été.

Une utilisation détournée d’un vêtement destiné à être porté chez soi dont l’exploitation le destinait désormais à côtoyer les rayons du soleil et les brises estivales.

L’alliance du kimono et du short forme une combinaison qui répond alors à tous les besoins de la saison, maniant les prismes du style et de la fonctionnalité. Ainsi, les motifs linéaires de l’ensemble contrastent assez bien avec l’uniformité d’un simple t-shirt blanc qui vient dès lors casser l’aspect assez sombre et sévère du gris.

Passant donc outre le dictat des couleurs vives qui fait loi durant cette saison, cette tenue qui se distingue par son esthétisme minimaliste reste d’une surprenante sobriété.

Pour finir, en ce qui concerne le choix des chaussures, le premier critère fut la couleur : le blanc. Cette préférence étant destinée à entreprendre un rappel de couleur avec le haut du corps. Par conséquent, le choix se porta sur une paire de Vans sk8 Hi, une paire en toile qui s’accordait totalement à l’environnement urbain de Paris et à son climat.

Celle-ci vint alors apporter de la structure à la tenue. En effet, l’utilisation d’une paire montante me permit de réduire l’amplitude du bas du corps et donc de palier à l’effet « longues jambes ».

  • Lunette de soleil : Komono
  • Kimono : Muji
  • T-shirt : COS
  • Short : Muji
  • Montre : Eone
  • Sneakers : Vans Sk8 Hi

Conclusion : Ne jamais sous-estimer un pyjama, toute pièce est susceptible de composer une tenue de tous les jours.

N’hésitez pas à me suivre sur FacebookInstagram et à vous abonner à ma newsletter pour ne manquer aucun article !

Flânement votre,

Imran.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Jeune Flaneur

Theme by Anders Norén